Habiter le quartier du Moulon

231 logements étudiants et 35 logements familiaux Gif-sur-Yvette / FRANCE

En 2020, le quartier du Moulon sera sorti de terre et le nouveau paysage du mail Joliot-Curie sera ainsi constitué.
Au-delà de l’édification des immeubles, nous constituons un cadre de vie qui s’inscrit dans une histoire double : la transformation des plaines agricoles du Moulon, partie intégrante du parc naturel, et l’extension de l’urbanité de la vallée qui insuffle son caractère Giffois au quartier du Moulon sur le plateau.
La force de ce lieu bâti sur ses deux histoires, son identité, sa capacité d’appropriation vont résulter de l’alchimie des formes et des couleurs des bâtiments.

A l’échelle de chaque bâtiment, l’esthétique doit alors s’accorder avec les futures pratiques insaisissables et typiques de la révolution numérique en marche : les frontières entre les espaces intérieurs et extérieurs prennent par exemple un autre sens, plusieurs activités cohabitent dans le même temps dedans et dehors.

Fort de ces convictions, nous avons bâti notre proposition sur trois plans :
* Le rez-de-ville actif établit le rapport de l’îlot aux espaces publics le long du mail Joliot-Curie et de sa ligne de bus en site propre. Ce socle, sur deux niveaux, est volontairement homogène, léger et transparent afin d’accueillir des commerces dans le temps du projet tel que défini et afin d’accueillir le maximum de vies urbaines possibles dans le futur. Les pieds d’immeubles sont transparents en RDC pour augmenter au maximum la visibilité des commerces. Le socle peut être praticable au R+1 par les habitants, afin que le lien avec le grand ilot A3 soit véritablement palpable au quotidien dans sa profondeur et dans sa complexité par les passants et les usagers des transports.
* Les immeubles au vert, l’ensemble résidentiel superposé au socle ainsi constitué, obéissent à une logique paysagère où des prolongements extérieurs aux logements accueillant toutes les appropriations possibles, qui permettent de profiter du paysage du plateau et d’être plus en intimité avec la végétation des balcons/loggias/terrasses du projet, du sillon et du mail.
* Le socle et l’ensemble résidentiel constituent un bâtiment rationnel conçu sur une ossature en béton avec une trame de 8.10m par 8.10m, compatible avec le parking en sous-sol et les chambres en étage (soit la largeur de 3 T1, ou 2 T1bis), qui rendra possible techniquement cette évolutivité et la modularité des typologies.

Dans cet esprit, les architectures proposées sont variées et cohérentes avec l’idée de perception de plusieurs immeubles. Elles répondent à la même logique de mise en valeur des matériaux :
* la pierre, qui habille une partie des volumes, fait ainsi référence à l’histoire de la Vallée ;
* le métal, qui recouvre l’autre partie des volumes, fabrique une préciosité et une mise en valeur des surfaces des bâtiments en regard avec le feuillage des arbres.
Cette dialectique, pensée initialement au niveau du sillon où l’intimité entre les arbres et les bâtiments est plus grande, a ensuite été déclinée sur l’ensemble des faces des immeubles.

Enfin, l’architecture obéit également aux logiques de vis-à-vis. Les immeubles adoptent ainsi des morphologies clairement différenciées entre le mail, où les immeubles seront resitués dans l’ensemble du quartier, et le sillon où les façades sont davantage conçues comme des grandes sculptures destinées à fabriquer un paysage d’arrière-plan pour les façades sud de l’ilot A3 Nord et animer le parcours du sillon L’aspect sculptural de ces façades nord, sans présence d’ouvertures, génère un vis-à-vis plus aimable pour ses habitants au nord du sillon.
Leur déhanchement réduit également les vis-à-vis entre les redents mêmes de la résidence étudiante, orientés est/ouest, sur des portions de façades limitées à 7,50m maximum d’un seul tenant.
Etat : Concours février 2016
Maitrise d’ouvrage : DReAM mandataire du groupement de promoteurs DReAM, Cogédim, Vinci, Eiffage
Maitrise d’œuvre : SAA Architectes (Cyrille Cuperlier, Pauline Schwab, Léa Herval, Victor Periano), AE75 économiste
Surface : 5360m² SDP de logements étudiants, 2039m²SDP de logements familiaux, 1490m² de commerces
Coût : 11 580 000€ HT

MENU