Home Business Residence

SAA ARCHITECTES développe un projet de recherche d’un immobilier hybride et réversible qui s’intitule
Home Business Residence.

 Le projet se situe à la croisée d’un ensemble résidentiel destiné à la location, avec un immeuble d’activité et de bureaux dans des proportions plus faibles : c’est l’idée d’un immobilier hybride à la destination réversible.

Cette démarche s’inscrit également dans l’idée de concevoir un immobilier tertiaire évolutif qui pourrait intégrer les évolutions du marché de locataires de bureaux et qui pourrait muter à terme vers le logement.

Compte tenu du besoin identifié en île de France de locaux destinés à l’accueil des microstructures et start-ups, la philosophie de l’immeuble est de répondre simultanément à des employés désirant fonder une entreprise et également trouver un logement pour leur famille grandissante (à proximité ou non).

La partie supérieure de l’immeuble comprends des logements et des locaux additionnels destinés aux jeunes pousses naissantes durant les deux premières années de leur vie. La partie socle (sur un ou deux niveaux) est destinée pour sa part à des sociétés ayant des besoins de surfaces plus importants, des services (associés aux start-ups ou activités libérales), des activités et/ou des commerces.

En construisant un immeuble entièrement affecté au résidentiel (exception faite au rez-de-chaussée), nous proposons l’apport d’activités et d’emplois, sur des secteurs où les opérateurs classiques de bureaux ne se positionneraient pas.

Dans sa version initiale, l’immeuble est conçu sur la base de cellules de logements combinables entre elles afin de pouvoir évoluer. Certaines de ces cellules comportent « des locaux additionnels » permettant de travailler et notamment de créer son entreprise.

Ces « locaux additionnels » sont directement accessibles et jumelés afin de pouvoir être communicants pour accompagner l’expansion des entreprises. La taille de ces espaces est adaptée aux deux premières années de croissance moyenne d’une très petite entreprise (TPE).

En cas d’échec de ces TPE, les locaux additionnels sont mutables et peuvent ensuite permettre d’agrandir les appartements.

Constitué notamment d’un rez-de-chaussée rehaussé (dévolu aux activités, bureaux et commerces), le socle du bâtiment intègre toutes les mesures conservatoires pour être, à terme, transformable en logements.

En termes de bilan, celui-ci est globalement légèrement dévalué par la présence des locaux additionnels dans la partie supérieure et au niveau rez-de-chaussée. Toutefois, ce niveau de dévaluation est maîtrisable et ajustable en remplaçant dans le plan les « locaux additionnels » par des appartements et/ou des studios.
L’intérêt, en termes d’investissement, est que le socle soit entièrement transformable en logements en cas d’échec de ces TPE dans le plus long terme.

D’un point de vue architectural, l’enjeu est de concevoir, afin d’accueillir des activités de services, des locaux additionnels et des espaces en rez-de-chaussée qui soient entièrement réversibles en logements.

MENU